Compteurs de particules pour eau

 

Il existe différentes méthodes pour déterminer si l'eau est propre et exempt de contamination particulaire. Dans les systèmes de traitement de l'eau, les compteurs de particules, turbidimètres ou néphélomètres, sont utilisés pour le contrôle de qualité de l'eau et mesurent la quantité globale des contaminants solides dans les liquides. Plus le liquide sera trouble, plus la valeur de mesure sera élevée. Contrairement à cela, les compteurs de particules automatiques ne mesurent pas, d’une manière globale, le montant des particules solides, mais ils analysent la taille et le nombre de chaque particule dans le flux d'échantillon. En considérant que la turbidimétrie et la néphélométrie indiquent le degré de turbidité causé par la contamination de particules, un compteur de particules automatique détecte chaque particule qui passe dans la cellule du capteur pendant la mesure. La connaissance de la taille des particules est d'une importance primordiale dans les applications de l'eau, car elle aide à identifier rapidement certains types de bactéries ou même un problème technique dans le système (par exemple: un filtre à membrane déchiré ou bloqué). Le compteur de particules automatique donne donc un très grand nombre d’informations précises.

Le PAMAS WaterViewer est installé comme appareil fixe pour connaître le suivi de l'état de l'eau. Ce système est l'instrument idéal pour l'analyse de l'eau potable, eau de process, eaux usées épurées ou l'eau brute. Pour surveiller les conditions de l’eau, le PAMAS WaterViewer peut être connecté à plusieurs points de mesure. Le PAMAS WaterViewer a été essayé, testé pendant de nombreuses années et est considéré par de nombreux utilisateurs comme un instrument de mesure précis et fiable pour les applications dans l’eau. Une multitude de publications existantes et des documents scientifiques prouvent que le PAMAS WaterViewer est utilisé pour la recherche scientifique dans de nombreuses universités en Europe (par exemple à l'Université technique de Delft aux Pays-Bas, à l'Université de Lorraine en France et à l'Université de Kuopio en Finlande). A titre d'exemple, le PAMAS WaterViewer a permis d'identifier les facteurs pertinents pour la construction idéale des systèmes de canalisations de distribution d'eau et la vitesse de filtration la plus efficace nécessaire dans le traitement de l'eau de piscine.