Compteurs de particules pour carburant

Le carburant est moins visqueux que l’huile. Dans les fluides de faible viscosité, les particules tombent dans le fond du liquide et forme un dépôt au fond de la bouteille (sédimentation). Les particules individuelles peuvent s'agglutiner pendant le stockage et devenir de grosses particules agglomérées. Avant l’analyse d’un échantillon par des appareils de mesure laboratoire, il doit être préparé avec de l'énergie mécanique appliquée pour disperser les particules dans le liquide. Dans le cas de la mesure en ligne, la préparation de l'échantillon ne peut se faire, puisque le liquide est directement prélevé pendant le fonctionnement. Pour éviter les phénomènes de sédimentation et d'agglomération pendant la mesure, les compteurs de particules pour l'analyse du combustible sont équipés de fonctions spéciales, pour s’adapter au mieux aux exigences spécifiques de surveillance de ce liquide.

Pour l'analyse du Jetfuel, PAMAS a développé le compteur de particules portable PAMAS S40 AVTUR qui peut être utilisé à la fois pour l'échantillonnage et en ligne. Le système est conforme à la méthode de l'Institut de l'énergie Londres d'analyse IP577 et à la norme DEFSTAN 91-91du Ministère de la Défense britannique.

Le carburant contenant de l'eau dissoute peut être analysé avec le compteur de particules en ligne PAMAS S50DP. Cet appareil est équipé d'un système de dilution intégrée qui ajoute continuellement une quantité programmable d'un solvant à faible viscosité dans l'échantillon de fluide brut avant la mesure en ligne. Sans dilution préalable, de l'eau dans le carburant conduirait à des erreurs de mesure. Dans le PAMAS S50DP, les gouttelettes d'eau dans l'échantillon de combustible sont dispersées dans le solvant ajouté et ne sont donc pas détectées comme des particules au cours de la mesure en ligne ultérieure.